BIOGRAPHIE : CHESTER KNIGHT (& THE WIND)

Chester Knight, un membre Cri des Premières Nations Muskoday en Saskatchewan, a grandi dans le respect et l’appréciation des racines de ses ancêtres. Il a passé son enfance dans son village avec sa famille et sa parenté qui chantaient et célébraient la vie dans plusieurs villes et vivant aussi dans des cultures urbaines étrangères.

Chester a vécu des moments difficiles de la vie et s’est battu pour survivre et comprendre ce qui lui arrivait. Il s’est lancé dans la musique pour trouver force et courage ainsi qu’une manière d’exprimer ses sentiments sur plusieurs sujets de la vie. En grandissant, Chester s’est tourné vers ses aînés autochtones comme guides et comme objet de connaissances afin de suivre la voie de l’apprentissage et de la guérison, ce qui se reflète aujourd’hui dans sa musique. Chester s’est apperçu que ses chansons intéressaient non seulement les siens mais tout le monde.

Il a décidé de jouer et d’enregister ses chansons, réalisant que sa musique inspirait les autres à se sentir bien et à garder espoir. Mis à part le côté divertissement de ses paroles et mélodies, elles expriment toutes les luttes et la beauté de la vie tant dans ses aspects humains que spirituels.

Dans sa quête créatrice de musique, il a étudié à l’université et a complété un baccalauréat en éducation. Il travaille régulièrement comme conseiller en orientation au Campus de Saskatoon. Lui et sa famille ont créé « Falcon’s Dream Records » en 1997, une étiquette indépendante qui fait le marketing de sa musique et de d’autres artistes des Premières Nations.

Chester a lancé son premier album intitulé « Freedom (Liberté) » en 1996 et dès sa parution, il a vendu plus de 5000 copies et quelques mois plus tard, il fut nominé pour un « Canadian Juno Awards ». En 1997, il reçu le prix de meilleur spectacle de variété au « Dreamspeaker Festival » à Edmonton. Et il a aussi créé la chanson thème du documentaire « Voices in the Wind ».

En 1999, il a lancé son second album « Falling Down (S’effondrer) » dont toutes les chansons furent utilisées dans une pièce de théâtre intitulée « Truth hurts (La vérité blesse) ». Il a aussi écrit plusieurs chansons pour la pièce hautement acclamée « The Lady of Silences (La dame des silences) » à Régina.


DISCOGRAPHIE : CHESTER KNIGHT & THE WIND

2000 WINDFALL
1999 FALLING DOWN
1996 FREEDOM


(Retour à la page 'Nos Artistes' )

Vive la différence !