BIOGRAPHIE : ROBBIE ROBERTSON

Un des premiers auteurs dans l’ère du Rock, Robbie Robertson est né le 5 juillet 1943 à Toronto, en Ontario. Fils d’un juif et d’une mère Mohawk, Jaime Robbie Robertson effectue ses premières expériences de musique « live » dans la réserve natale de sa mère, celle des Six Nations. À l’âge de 5 ans, il s’est aussi exposé à la musique country de l’Amérique rurale. Pas très longtemps après, il commence à prendre des cours de guitare de son cousin et débute graduellement à composer ses premières chansons. Avec le temps, ses intérêts musicaux évoluent du country au big band jusqu’au rock et éventuellement l’amènent à laisser ses études pour poursuivre sa carrière musicale en tant qu’artiste. En 1958, il se tient avec la vedette du rockabilly « Ronnie Hawkins » qu’il accompagne dans le groupe « The Hawks (Les Faucons) » avec Levon Helm, Rick Danko, Garth Hudson et Richard Manuel.

Demeurant avec les Hawks jusqu’en 1963 qui travaille à leur propre compte, ils parviennent à attirer l’attention de Bob Dylan qui les choisi pour faire ses premières parties du légendaire « World Tour de 1965-66 ». Continuant leur affiliation avec Dylan, le groupe change de nom pour simplement « The Band » et se dissoudra en 1976 au jour de l’Action de Grâce, suivi par un concert regroupant plusieurs artistes filmé par le producteur de film, Martin Scorsese, qui produira plus tard, « The Last Waltz (La dernière Danse) ». Ce projet marque les débuts d’une longue affiliation avec Martin Scorsese et d’un intérêt pour le théâtre dramatique. En 1980, Robertson produit et joue dans « Curny » avec l’actrice Jodie Foster et Gary Busey.

Aussi en 1980, il compose pour Scorsese la musique du film « Raging Bull »et poursuit cette activité musicale jusqu’en 1987 où Robbie Robertson produit son premier album solo du même nom, incluant des artistes invités tels que des anciens membres du groupe The Hawks, Danko and Hudson, aussi bien que U2, Peter Gabriel, Daniel Lanois et Gil Evans. Suivi de la production de son second album « Storyville »,une pièce conceptuelle s’imprégnant des sons et de l’imagerie d’une très célèbre région de la Nouvelle-Orléans en 1990. En 1994, Roberston retourne à ses racines faisant équipe avec le groupe autochtone « The Red Road Ensemble » pour créer un troisième album, une collection de chansons » « Music for Native Americans » composées pour une série télévisée de documentaires. Le Quatrième album « Contact form the Underwolrd of Redboy » en 1998.


DISCOGRAPHIE : ROBBIE ROBERTSON

ALBUMS CD – DC
1987 Robbie Robertson
1990 Storyville
1994 Music for Native Americans
1995 Contact from the Underworld of Red Boy


AUTRES ALBUMS Avec le groupe « The Band »
1968 Music from Big Pink
1969 The Band
1970 Stage Fright
1971 Cahoots
1972 Rock of Ages
1973 Moondog Matinee
1976 Northern Lights – Southern Cross
1976 The Best of the Band
1977 Islands
1978 The Last Waltz
1978 Anthology : Volume 1
1978 Anthology : Volume 2
1989 To Kingdom Come : The Definitive Collection
1994 The Band Live at Watkin’s Glen


With Bob Dylan
1974 Before the Flood
1974 Planet Waves
1975 The Basement Tapes


FILMS
1979 Carny
1980 Raging Bull
1983 The King of Comedy


(Retour à la page 'Nos Artistes' )

Vive la différence !